Guilde Polytechnique

Promotion de la chanson estudiantine à travers le village mondial de l'internet multimédia interactif
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  Le Site de la GPLe Site de la GP  
Derniers sujets
» Cantus GP
Lun 5 Juin 2017 - 0:46 par Onion

» Week-end de la Guilde Polytech (4-5-6 Août)
Jeu 25 Mai 2017 - 20:52 par Onion

» Bureau 2017-2018
Jeu 4 Mai 2017 - 12:12 par Onion

» 2 Mai 2017. Interne GP ! Elections !
Jeu 27 Avr 2017 - 18:22 par chokopaul

» 24 Avril 2017. Cantus GP ! Un dernier pour la route !
Ven 21 Avr 2017 - 13:10 par chokopaul

» Calendrier fin d'année !
Mer 19 Avr 2017 - 12:47 par chokopaul

» 19 avril 2017 : Interne Guilde Polytech : examens
Mer 12 Avr 2017 - 18:47 par chokopaul

» Mercredi 22 mars cantus GP ! Who framed the Quaestor ? Last
Mer 15 Mar 2017 - 16:23 par chokopaul

» Cantus GP, Veni vidi vendredi !
Lun 6 Mar 2017 - 12:48 par chokopaul

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 49 le Sam 12 Déc 2015 - 1:05
Musique


Partagez | 
 

 Guindaille chantée à un banquet de la bretelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
boubou
Génie
Génie
avatar

Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Guindaille chantée à un banquet de la bretelle   Ven 9 Juin 2006 - 10:44

Une dernière (ayaez pitié du nombre de pieds approximatifs et de l'air vague, elle a été composée sur place entre la poire et le fromage)

Le Seigneur des Afonds
Air : La geste de sœur odette et frère Luc

Sorti des Enfers, incarné sur notre Terre
Une fourche à la main et dans l’autre un bac de bière
Venu défier et soumettre d’une main de fer
Tous les étudiants, les grandes gueules, les âmes fières
A force d’afonds, un à un je les vise
Les cercles, les corpos tombent sous mon emprise
Les ordres et les guildes tombent sous mon emprise

R
Je n’ai pas peur, je vous dit mon nom
Les gens m’appellent le Seigneur des Afonds
Car je bois mon verre plus vite que l’éclair
Quelle affaire !
J’en suis fier !

Une nuit sans lune à la Rabelais je suis entré
Les tribus naines de l’ULB chantaient, buvaient
D’un air méfiant, ils m’ont demandé qui j’étais
Ils ont rigolé, les comitards ont appelé
Les 9 rois des bleus qui d’vant moi se présentent
Leurs ventres énormes en cadence se balancent
Ils furent, un à un, terrassé par ma puissance

R
Je n’ai pas peur, je vous dit mon nom
Les gens m’appellent le Seigneur des Afonds
Car je bois mon verre plus vite que l’éclair
Quelle affaire !
J’en suis fier !

Un autre soir sur les elves je suis tombé
C’était à l’Isti, ils m’ont invité à bruncher
La Corona, ça n’soule pas, ça fait pisser
C’est à coup d’ Leffe que j’ai du les achever
Puis j’ai vu les hommes de la Guilde et leurs pommes
De vrais chevaliers et leurs femmes des Amazones
Je leur ai appris comment on boit et on affone
R
Je n’ai pas peur, je vous dit mon nom
Les gens m’appellent le Seigneur des Afonds
Car je bois mon verre plus vite que l’éclair
Quelle affaire !
J’en suis fier !

Me balladant dans les cercles dans les cafés
Les guindailleurs, un à un j’ai rencontré
A part Jacques Cotte que l’Balrog avait mangé
Ils ont pleuré, ont craché, ont dégeulé
Devant ma puissance, ils ont courbé la tête
Et m’ont reconnu comme seul seigneur et maître
Seigneur des Afonds, oui tu es notre maître

R
Je n’ai pas peur, je vous dit mon nom
Les gens m’appellent le Seigneur des Afonds
Car je bois mon verre plus vite que l’éclair
Quelle affaire !
J’en suis fier !

Un soir d’automne, les hobbits m’ont invité
Et leur herbe à pipe, ils m’ont montré comment fumer
Après 4 joints, à coups d’chope j’ai attaqué
L’instant d’après, dans les WC je vomissais
Couché sur le sol, vaincu par l’herbe folle
La pièce tournait et mes jambes étaient molles
Wa le mauvais trip m’a dit Bilbo, y faut qu’tu dormes

R
Et c’est ainsi, ces être insignifians
M’ont terrassé, je sais, c’est affligeant
Et j’ai perdu mon alliance en dégueulant
Ma femme m’attend
C’est emmerdant …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Guindaille chantée à un banquet de la bretelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veni Creator ! (chanté)
» Prières chantées + sainte Eglise Catholique
» Vidéo-chantée " Pardon Seigneur pardon"
» " Un jour à la fois " chanté par André Breton
» Trois "versions chantées" du Notre Père...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Polytechnique :: La Guilde Polytechnique :: Ca, c'est une bonne guindaille !-
Sauter vers: